La sécurité et l'évaluation
Les bases de nos outils (déposés à l’INPI): l'analyse

Eva1

Mains

Eva2

Eva3

Jeune

 

Nos outils sont basés sur l'analyse suivante :
La qualité du service rendu par un établissement et tout particulièrement par les établissements qui reçoivent du public n'est pas uniquement déterminée par les conditions matérielles et organisationnelles objectives. La qualité du fonctionnement dépend fortement de la qualité des relations entre les personnels et la direction et aussi de l'efficacité du travail en équipe.
Dans l'Éducation Nationale, cette dimension relationnelle s'exprime à travers la demande de l'Inspection Générale aux professeurs de travailler en équipe. Le contexte est identique pour les foyers d'aide à l'enfance où la qualité du travail en équipe est fondamentale.
Dans le secteur médicosocial, l'ANESM demande de mettre en place, dans chaque EHPAD, un cadre favorisant la qualité de vie qu'elle définit comme suit:
La qualité de vie est définie comme « la perception qu'a un individu de sa place dans l'existence, dans le contexte de la culture et du système de valeurs dans lesquelles il vit, en relation avec ses objectifs, ses attentes, ses normes et ses inquiétudes » (OMS, 1993).
Le concept a pour point central la notion de perception, de « satisfaction globale du sujet vis à vis du sens général qu’il donne au bien-être »

Dans cette définition apparait clairement l'importance de la mesure du subjectif comme un élément déterminant de l'évaluation externe de tout établissement recevant du public.
Cette importance de la mesure de la dimension subjective du relationnel peut s'étendre aux entreprises d'aide à la personne au sein desquelles la qualité des relations entre les personnels facilite la fluidité des remplacements et le contrôle qualité.

 

Suite du texte

 

Directeur Gabriel Cohen   |   courriel : client@auditpro.org
N° SIRET 500 007 331 00019 | Numéro d’enregistrement de prestataire de formation 91 34 06332 34
Habilité à l’évaluation externe des établissements et services médicaux sociaux par l’ANESM décision H2009-11-280